Sur un îlot industriel au milieu des vignes à La Regrippière, en Loire-Atlantique, une PME fabrique des pulls marins depuis 1946.

La chanson (*) ne dit pas si « le p’tit pull marine tout déchiré aux coudes » de Serge Gainsbourg, qu’Isabelle Adjani « n’a pas voulu recoudre », a été tissé dans l’atelier de production Royal Mer, à La Regrippière.

 

 

Ce que l’actualité dit par contre de Royal Mer, c’est que le goût prononcé des Japonais et des Coréens pour les vêtements made in France, est un des facteurs à fort potentiel de croissance pour les bénéfices de la PME.

Une bonne nouvelle puisque l’entreprise ancrée dans le vignoble nantais depuis 1946, faillit sombrer en 2016.

En première ligne de cette remontée fragile mais constante depuis 2017, le pull marin. « Historiquement ce sont les pulls des pêcheurs, des côtiers », illustre Hervé Coulombel, « en tout cas en Bretagne, sur les côtes de la Manche et celles de l’Atlantique nord… y compris l’été car les soirées peuvent être fraîches… ».

 

(*) Pull Marine, de Serge Gainsbourg et Isabelle Adjani, 1983.

 

Journal Le Maine libre le : 01/08/2018